Huiles

Si Paul-César Helleu fut de son vivant reconnu et même adulé pour ses qualités de dessinateur virtuose de la société française et anglo-saxonne, il est totalement injuste d’ignorer toute une partie de sa production artistique qui était son jardin secret : les huiles.

Tout particulièrement des marines et natures mortes, aux touches impressionnistes et aux couleurs si particulières comme le souligne Mallarmé dans ces vers :

 

 Au cinquante cinq, avenue
Bugeaud, ce gracieux Helleu

Peint d’une couleur inconnue
Entre le délice et le bleu.

 

 

Le présent catalogue raisonné répertorie plus de deux cent huiles de Paul-César Helleu.

  • Sélectionner pour comparer

Pivoines dans un vase

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 48.4 x 35.9 cm

  • Localisation Collection particulière française

  • N° d’inventaire APCH : HU4-3603

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Pêche sur un plateau

Partager
  • Huiles

  • Toile découpée

  • 22 x 19.3 cm

  • Localisation Collection particulière française

  • N° d’inventaire APCH : HU4-3606

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Pêche rose

Partager
  • Huiles

  • Toile découpée

  • 11.5 x 12.9 cm

  • Localisation Collection particulière française

  • N° d’inventaire APCH : HU4-3605

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Lilas sur un plateau

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 37.3 x 40.6 cm

  • Localisation Collection particulière française

  • N° d’inventaire APCH : HU4-3604

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Marine

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • Signé en bas à droite

  • N° d’inventaire APCH : HU1-3481

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Diane chasseresse dans les jardins du château de Versailles

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 57 x 37.8 cm

  • Localisation Collection particulière française

  • N° d’inventaire APCH : HU3-3551

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Vue du parterre du nord en automne dans les jardins du château de Versailles

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 61 x 33 cm

  • N° d’inventaire APCH : HU3-3361

Partager
  • Sélectionner pour comparer

L'allée des Marmousets dans les jardins du château de Versailles

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 79 x 33 cm

  • N° d’inventaire APCH : HU3-3362

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Port de Dieppe

Partager
  • 1882

  • Huiles

  • Toile

  • 32.5 x 56 cm

  • Signé en bas à droite

  • Mentions particulières: Dédicacé "à Daniel Halevy" en bas à droite

  • N° d’inventaire APCH : HU1-3463

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Sculpture de l'Aurore, bosquet des Dômes, Parc de Versailles

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 72 x 43 cm

  • N° d’inventaire APCH : HU3-3363

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Le yacht Vera entrant au port

Partager
  • 1899

  • Huiles

  • Toile

  • 65 x 81 cm

  • Signé en bas à gauche

  • Mentions particulières: Titré "Vero par Helleu" en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU1-3394

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Statue de l'Eau dans les jardins du château de Versailles

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 86 x 42 cm

  • N° d’inventaire APCH : HU3-3364

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Élégante en robe blanche

Partager
  • 1882

  • Huiles

  • Papier

  • 61 x 42 po

  • Signé en haut à gauche

  • Localisation Indianapolis Museum of Art

  • N° d’inventaire APCH : HU5-3469

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Marie Renard assise dans un hamac

Partager
  • 1882

  • Huiles

  • Toile

  • 116 x 89 cm

  • Signé en bas à droite

  • Mentions particulières: Situé "à Cernay" en bas à droite

  • N° d’inventaire APCH : HU5-3392

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Mère à l'enfant

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 81 x 65 cm

  • Signé cachet de signature en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU5-3407

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Marine

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 60 x 80.5 cm

  • Signé en bas à droite

  • Localisation Collection particulière française

  • N° d’inventaire APCH : HU1-2989

Partager
  • Sélectionner pour comparer

À Cowes

Partager
  • 1903

  • Huiles

  • Toile

  • N° d’inventaire APCH : HU2-2830

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Madame Helleu assise à son secrétaire

Partager
  • 1900

  • Huiles

  • Toile

  • 80.7 x 64.8 cm

  • Signé en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU5-2841

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Hortensias sur un plateau d'argent

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • Signé en haut à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU4-2711

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Bouquet de pivoines

Partager
  • 1924

  • Huiles

  • Toile

  • 63.5 x 75 cm

  • Signé en bas au centre

  • Mentions particulières: Dédicacé "à Madame de Béhague pour nos 25 ans d'amitié"

  • Localisation Collection particulière

  • N° d’inventaire APCH : HU4-2738

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Pivoines dans un vase

Partager
  • 1900

  • Huiles

  • Toile

  • 57.5 x 62 cm

  • Signé en bas vers la gauche

  • Localisation Collection particulière

  • N° d’inventaire APCH : HU4-2737

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Nature morte à l'ombrelle

Partager
  • 1900

  • Huiles

  • Toile

  • 92 x 52 cm

  • Signé monogrammé h. en bas à gauche

  • Localisation Collection particulière

  • N° d’inventaire APCH : HU4-2736

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Statue d'Achille à Scyros dans les jardins du château de Versailles

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 103 x 84 cm

  • N° d’inventaire APCH : HU3-2728

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Diane chasseresse

Partager
  • 1894

  • Huiles

  • Toile

  • N° d’inventaire APCH : HU3-2715

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Les régates de Cowes

Partager
  • 1900

  • Huiles

  • Toile

  • 55 x 77 cm

  • Signé en bas à droite

  • N° d’inventaire APCH : HU1-2672

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Jeune femme à la barque

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 72 x 56.5 cm

  • Signé en bas à droite

  • Mentions particulières: Dédicacé "à l'ami La Thangue" en bas à droite

  • N° d’inventaire APCH : HU5-2731

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Madame Helleu à Fladbury chez John Singer Sargent

Partager
  • 1889

  • Huiles

  • Toile

  • 66 x 81 cm

  • Signé en bas à droite

  • Mentions particulières: Situé "Chez Sargent à Fladbury" en bas à droite

  • N° d’inventaire APCH : HU5-2732

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Jeune femme à l'enventail

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 34.5 x 70 cm

  • Signé en haut à droite

  • N° d’inventaire APCH : HU5-2685

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Portrait de Jean Helleu

Partager
  • 1905

  • Huiles

  • Toile

  • 41 x 33 cm

  • Signé en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU5-2724

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Jeune femme se coiffant

Partager
  • Huiles

  • Papier marouflé sur toile

  • 52 x 48 cm

  • Signé en haut à droite

  • N° d’inventaire APCH : HU5-2730

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Pivoines dans un vase en cristal

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • Signé en bas à droite

  • N° d’inventaire APCH : HU4-2631

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Les grandes eaux du bassin d'Apollon dans les jardins du château de Versailles

Partager
  • 1894

  • Huiles

  • Toile

  • 99 x 75 cm

  • Signé en bas à gauche

  • Localisation Collection particulière

  • N° d’inventaire APCH : HU3-2655

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Madame Helleu étendue sur un canapé

Partager
  • 1890

  • Huiles

  • Toile

  • 50 x 65 cm

  • Signé en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU5-2634

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Consuelo Vanderbilt, Duchesse de Marlborough, dans la Third State Room de Blenheim Palace

Partager
  • 1900

  • Huiles

  • Toile

  • Localisation Collection particulière britannique

  • N° d’inventaire APCH : HU5-2573

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Statue du joueur de flûte dans les jardins du château de Versailles

Partager
  • 1897

  • Huiles

  • Toile

  • 125 x 126 cm

  • Signé en bas à droite

  • Localisation Musée d'Orsay Paris

  • N° d’inventaire APCH : HU3-2437

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Marthe Letellier, née Fourton

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • Signé en bas à droite

  • Localisation Musée Carnavalet Paris

  • N° d’inventaire APCH : HU5-2524

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Ellen et Jean, les enfants de l'artiste, sur le yacht Barbara

Partager
  • 1899

  • Huiles

  • Toile

  • 59.5 x 76.5 cm

  • Signé en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU2-2355

Partager
  • Sélectionner pour comparer

En rade

Partager
  • 1901

  • Huiles

  • Toile

  • N° d’inventaire APCH : HU2-2066

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Femme assoupie sous une ombrelle

Partager
  • 1899

  • Huiles

  • Toile

  • Signé en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU2-2069

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Course de yachts

Partager
  • 1901

  • Huiles

  • Toile

  • Signé en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU1-2041

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Songerie

Partager
  • 1898

  • Huiles

  • Toile

  • 81 x 65 cm

  • Signé en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU2-2067

Partager
  • Sélectionner pour comparer

À quai

Partager
  • 1900

  • Huiles

  • Toile

  • 64.8 x 81.3 cm

  • Signé en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU1-2040

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Madame Helleu descendant en cabine sur le yacht l'Étoile

Partager
  • 1900

  • Huiles

  • Toile

  • 76 x 63.5 cm

  • Signé en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU2-1772

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Bouquet de zinnias sur un plateau en argent

Partager
  • 1885

  • Huiles

  • Toile

  • 80.5 x 65 cm

  • Signé en bas à droite

  • N° d’inventaire APCH : HU4-1797

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Le bassin de Deauville

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 60 x 80.5 cm

  • Signé en bas à gauche

  • Localisation Musée des Beaux-Arts Rouen

  • N° d’inventaire APCH : HU1-1591

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Madame Helleu et Jean sur un yacht

Partager
  • 1910

  • Huiles

  • Toile

  • 25.5 x 32 po

  • Signé en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU2-1562

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Apollon dans les jardins du château de Versailles

Partager
  • 1894

  • Huiles

  • Toile

  • 130 x 130.5 cm

  • N° d’inventaire APCH : HU3-1568

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Daisy, princesse de Pless, dans l'atelier de l'artiste

Partager
  • 1907

  • Huiles

  • Toile

  • 118 x 73 cm

  • Signé en bas à gauche

  • Mentions particulières: Cachet de la signature en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU5-1574

Partager
  • Sélectionner pour comparer

La maison de Flaubert à Croisset

Partager
  • 1908

  • Huiles

  • Toile

  • 55 x 95.5 cm

  • Signé en bas à gauche

  • Mentions particulières: Titré "La maison de Flaubert à Croisset" en bas à droite

  • Localisation Collection particulière française

  • N° d’inventaire APCH : HU1-1590

Croisset

Croisset est un hameau de Canteleu en Seine-Maritime, sur la rive droite de la Seine, en face de la boucle du Petit-Quevilly et de la ville de Rouen.

Ce lieu doit sa célébrité à Gustave Flaubert qui y vécut pendant près de 40 ans et y écrivit l’essentiel de son œuvre dans une maison située au bord de la Seine. Il ne subsiste plus rien de cette habitation qui a été rasée à la fin du XIXe siècle. Seul un pavillon de jardin a été préservé, aménagé aujourd'hui en petit musée Flaubert.

 

Le cadre

Le hameau de Croisset, étiré au bord de la Seine alors que le village et son église se trouvent sur la colline, était tout à fait campagnard au milieu du XIXe siècle. Il est adossé à la forêt de Canteleu.

Émile Zola a peint en quelques lignes le Croisset du XIXe siècle dans son récit de l’enterrement de Gustave Flaubert, le 11 mai 1880 : « Croisset est simplement un groupe de maisons, bâties au bord de la Seine, et qui dépendent de la paroisse de Canteleu, dont la vieille église est plantée tout en haut, dans les arbres. La route est superbe, une large voie qui serpente au flanc des prairies et des champs de blé ; et à mesure qu’on s’élève, la plaine se creuse, l’immense horizon s’élargit, à perte de vue, avec la coulée énorme et la Seine, au milieu des villages et des bois. À gauche, Rouen étale la mer grise de ses toitures, tandis que des fumées bleuâtres, à droite, fondent les lointains dans le ciel».

L’adresse actuelle de l’emplacement de la demeure de Flaubert est 18, quai Gustave-Flaubert - Dieppedalle-Croisset 76380 Canteleu, il ne subsiste qu’un petit pavillon de l’ancienne propriété de la famille Flaubert.

 

La maison de famille

Le père de Flaubert, chirurgien-chef de l’Hôtel-Dieu de Rouen où il occupe un logement de fonction (aujourd'hui Musée Flaubert et d'histoire de la médecine), achète en avril 1844 une maison de campagne à Croisset, un hameau de Canteleu, à portée de fiacre de Rouen. Gustave, qui a abandonné ses études de droit à Paris pour des raisons de santé et pour se consacrer à l’écriture, y viendra d’abord à la belle saison, dès 1844, avant de s’y installer en 1851 avec sa mère veuve et sa nièce Caroline, née en 1846 et orpheline de mère presque dès sa naissance, et dont Gustave assure la charge.

Maison de famille où les Flaubert se retrouvent après la mort du père et de la sœur de Gustave en 1846, la maison, propriété de sa mère veuve, deviendra le domicile de Gustave Flaubert et son lieu de travail, il y habitera jusqu’à sa mort en 1880.

 

La maison de Flaubert

Construite au XVIIe siècle et ancienne propriété des moines de l’abbaye de Saint-Ouen, la maison de Flaubert était une jolie construction blanche assez grande, à un étage, située au bord de la Seine, avec à l’arrière un jardin qui constituait un petit parc au pied d’une colline où se trouvaient le village de Canteleu et son église. Selon la nièce de Flaubert, la maison avait été enlaidie par des travaux effectués au début du XIXe siècle, mais les frères Goncourt parlent de « jolie habitation ». Sur la gauche, au coin du jardin, séparé de la maison par une allée de tilleuls centenaires, s’élevait un pavillon de jardin qui subsiste seul aujourd’hui.

Maupassant a, lui aussi, évoqué avec admiration cette maison dans un article de Gil Blas en novembre 1890 : « Toute blanche, datant du XVIIe siècle, séparée de la Seine par un gazon et par un chemin de halage, elle regardait la magnifique vallée normande qui va de Rouen au port du Havre. Les grands navires, remorqués lentement vers la ville et vus des fenêtres du cabinet de travail de Gustave Flaubert, semblaient passer dans le jardin».

On possède la description minutieuse du cabinet de travail de Gustave Flaubert par le Journal des Goncourt du 29 octobre 1863. Gustave Flaubert élabora l’essentiel de son œuvre dans cette pièce qui lui servait de « gueuloir » où il essayait à voix forte l’harmonie de ses phrases. Ce cabinet de travail a été en partie reconstitué dans le pavillon de jardin, seul vestige actuel de la propriété.

Ce pavillon au bord de l’eau était séparé de la maison par une allée de vieux tilleuls sous lesquels Flaubert aimait se promener et il y accueillait ses invités en visite. Sa nièce le décrit ainsi : « Le petit salon, tel était le nom que nous lui donnions, a toujours été un lieu de réunion.... Il était meublé d’un mobilier Empire acajou et drap rouge ; ses quatre fenêtres avaient des rideaux de calicot blanc bordés de rouge ; deux bibliothèques remplies de livres avaient été faites exprès pour s’adapter aux deux côtés de la porte d’entrée, et un large bureau se dressait au milieu de la pièce. Sur ce bureau, mon oncle n’a jamais écrit ». Il y a reçu souvent ses amis Maxime Du Camp et Louis Bouilhet, et des écrivains avec lesquels il avait des affinités comme Théophile Gautier, les frères Goncourt (qui racontent leur visite dans leur Journal du 29 octobre 1863), George Sand, Ivan Tourgueniev, puis José-Maria de Heredia, Zola, Daudet ou Maupassant.

 

Flaubert et Croisset

Gustave Flaubert est resté attaché toute sa vie à Croisset qu’il évoque avec affection dans une lettre écrite en Égypte en 1850 : « Là-bas sur un fleuve plus doux, moins antique j’ai quelque part une maison blanche dont les volets sont fermés, maintenant que je n’y suis pas Flaubert travailla longuement à ses œuvres dans cette maison de Croisset : on sait que les plus importantes sont le fruit de quatre ou cinq ans d’efforts incessants à la quête de la perfection stylistique, mais Croisset fut également le lieu de l’amitié partagée avec ses amis écrivains, mais aussi le lieu de relations plus personnelles.

Voyageant de moins en moins, Flaubert mérita ainsi de plus en plus son surnom d’« ermite de Croisset ».

 

Partager
  • Sélectionner pour comparer

Jeune femme élégante sur le pont du Bird

Partager
  • Huiles

  • Toile

  • 81 x 60 cm

  • Signé en bas à gauche

  • N° d’inventaire APCH : HU2-1560

Partager